Concepts pédagogiques

Un professeur qui souhaite inverser sa classe a plusieurs moyens de le faire. En plus de décider des outils et des ressources qu’il va utiliser, il doit aussi choisir le type de pédagogie qu’il va mettre en place. Selon ses préférences et selon ce qui est autorisé au sein de son établissement, il pourra organiser sa classe de différentes manières selon les concepts pédagogiques qu’il veut suivre.

Concepts pédagogiques intéressants

Les concepts qui valent la peine qu’on s’y penche sont nombreux, mais en voici qui donnent de très bons résultats, nous verrons ensuite comment les combiner.

- La classe inversée : c’est le concept qui rend les autres possibles, ou qui leur donne tout leur potentiel.

- La progression individuelle : ici, chaque élève avance à son rythme. On n’essaie pas de faire en sorte que toute la classe progresse au même rythme puisque celui-ci sera toujours soit trop rapide soit trop lent, quel que soit l’élève. En suivant un modèle de progression individuelle, chacun avance donc en fonction de ses capacités et personne ne se retrouve perdu ni ne s’endort d’ennui. La progression individuelle peut toutefois être encadrée afin d’éviter les progressions trop lentes, on peut par exemple imposer à chaque élève de valider un nombre minimum de modules chaque mois ou chaque semaine, ou bien de valider ces modules selon un calendrier donné (qui est commun à la classe). Si des élèves n’ont toujours pas validé un module alors que la date imposée est proche, le professeur peut les regrouper et leur faire un cours ciblé pour qu’ils puissent le valider à temps (dans ce modèle, les élèves les plus lents progressent donc ensemble, à long terme). Ce concept est difficilement réalisable dans une classe qui n’utilise pas le modèle inversé.

 – La pédagogie de maîtrise : consiste à exiger des élèves qu’ils maitrisent un sujet avant de pouvoir passer au suivant. Cela permet d’éviter que les élèves accumulent des lacunes tout au long de leur scolarité et finissent par perdre pied. Le niveau de maitrise requis est choisi par le professeur, un élève va par exemple devoir obtenir une note de 15/20 minimum avant de pouvoir passer au chapitre suivant, ou bien montrer, par quelque manière que ce soit, qu’il a bien assimilé le sujet. Ce concept est plus pratique à mettre en place dans une classe qui utilise la progression individuelle.

 - La pédagogie de projet : consiste à baser l’apprentissage sur des projets et activités plutôt que de le cantonner à des cours théoriques. Cette approche dynamique permet aux élèves d’explorer des problématiques du monde réel. Les intérêt sont nombreux : développement de la culture générale et de compétences importantes (communication, coopération, réflexion, créativité…), plus grande motivation à apprendre, meilleure rétention d’informations, meilleure compréhension, etc. Ce concept peut s’utiliser dans n’importe quelle configuration pédagogique, mais une classe inversée aura beaucoup plus de temps à consacrer à des projets qu’une classe traditionnelle. Pour plus d’information, voir la section Pédagogie de projet.

Combinaisons possibles de concepts pédagogiques

Voici les options qui vous sont ouvertes selon des concepts que vous décidez d’utiliser. Vous trouverez entre parenthèses ce qui est requis pour chaque configuration.

1. Classe inversée uniquement (nécessite des cours en ligne, si possible en vidéo, pouvant éventuellement provenir du professeur lui-même)

2. Pédagogie de projet uniquement (nécessite des projets)

3. Classe inversée + pédagogie de projet (nécessite des cours en ligne et des projets)

4. Classe inversée + progression individuelle (nécessite des cours en ligne et un système de suivi et de notation pour chaque élève, exemple : l’élève indique au professeur quand il se sent prêt à passer un examen écrit ou oral sur le sujet)

5. Classe inversée + pédagogie de projet + progression individuelle (nécessite des cours en ligne, des projets et un système de suivi de chaque élève, exemple : appréciations basées sur les travaux et projets personnels et/ou contrôles individuels)

La pédagogie de maîtrise peut s’ajouter à n’importe laquelle des options ci-dessus. Si vous l’implantez sur l’une des trois premières options, cela signifie que la classe passe d’un sujet à l’autre seulement quand le premier est maitrisé par tout le monde, ce qui peut être compliqué lorsque certains élèves ont beaucoup de difficultés. C’est néanmoins un bon moyen d’encourager l’entraide.

De nombreuses possibilités

Ces exemples ne sont qu’un aperçu des différentes approches possibles. L’une n’est pas forcément meilleure que l’autre car tout dépend de la situation. Rien ne vous empêche d’en essayer plusieurs, ou de concevoir la votre en utilisant d’autres notions. Vous pouvez même en discuter avec vos élèves pour savoir ce qui leur paraît le plus intéressant.